Bulletins Municipaux

POUR CONSULTER LES BULLETIN MUNICIPAUX, cliquez sur les fichiers ci-dessous :

2021 

Bulletinprintemps 2021web page 001Bulletin janvier 2021webBulletin printemps2021web (1.88 Mo)

Bulletin janvier 2021Bulletin janvier 2021 (1.56 Mo)

2020

Bulletin octobre 2020webBulletin octobre 2020web (735.42 Ko)

Bulletin 2020 juilletBulletin 2020 juillet (1.45 Mo)

Bulletin dec 2019Bulletin janvier 2020 (2.38 Mo)

2019

Bulletin octobre 2019Bulletin octobre 2019 (2.64 Mo)

Bulletin juillet 2019Bulletin juillet 2019 (3.2 Mo)

Bulletin mars 2019 minBulletin mars 2019 (3.96 Mo)

 

Compléments articles bulletin avril 2021

Comme annoncé dans le bulletin n°51, veuillez trouver ci-après l'article complet sur les 150 ans de la Commune de Paris : 

150 ans de la Commune de Paris : Qui en sont aujourd’hui les héritiers ?

Il y a 150 ans, en mars, la Commune de Paris, issue d’un soulèvement populaire devenait une expérience politique, démocratique, participative et sociale unique, qui inspire encore.

Il y a 150 ans, une brève expérience politique et sociale naît sur les cendres de la défaite contre la Prusse : la Commune de Paris.

Le 18 mars 1871, une insurrection populaire éclate pour protéger les canons de la Butte Montmartre menacés par le gouvernement conservateur d’Adolphe Thiers. Les insurgés Paris, Ils installent les barricades et s’organisent politiquement. Le 28 mars, la Commune de Paris est officiellement proclamée deux jours après l’élection du conseil de la Commune, gouvernement autonome et ancêtre du Conseil de Paris. Deux mois plus tard, le mouvement sera maté dans le sang jusqu’aux moindres recoins du cimetière du Père-Lachaise. C’est la « semaine sanglante ».

Entre-temps, durant ces 72 jours, un véritable programme politique, social et démocratique sur fond de liberté est mis en place : la séparation de l’Eglise et de l’Etat est votée, des boucheries municipales sont créées, les logements vacants sont réquisitionnés, l’enseignement est valorisé, tout comme l’égalité hommes-femmes ou encore l’ouverture de la citoyenneté aux étrangers. Autant de valeurs et d’idées qui restent gravées 150 ans plus tard dans les différents groupes politiques

« Dans une économie ravagée par la crise , le monde des communards nous est bien plus proche que celui de nos parents « 

150 ans après elle vit toujours. Depuis 150 ans, elle rappelle au monde ce que « bourgeoisie » veut dire. Malgré ses ruses et ses déguisements, y compris lorsqu’elle se déguise en gauche (molle ou dure), cette bourgeoisie gardera toujours sur la face et sur les mains, la tache rouge du sang des femmes, des hommes et des enfants de la Commune. 
La Commune a montré la vraie nature de cette classe, capable d’exterminer en masse pour conserver ses privilèges, aujourd’hui comme hier. Hier lorsqu’elle préférait Hitler au Front populaire, aujourd’hui lorsqu’elle spécule sur des vaccins et maximise les profits au détriment de millions de vies. Cet anniversaire vient nous le rappeler.

Comme nous le rappelle les paroles :

LE TEMPS DES CERISES

Quand nous chanterons le temps des cerises,
Et gai rossignol, et merle moqueur
Seront tous en fête
Les belles auront la folie en tête
Et les amoureux, du soleil au cœur
Quand nous chanterons le temps des cerises
Sifflera bien mieux le merle moqueur

Mais il est bien court, le temps des cerises
Où l'on s'en va de cueillir en rêvant
Des pendants d'oreilles
Cerises d'amour aux roses pareilles,
Tombant sous la feuille en gouttes de sang
Mais il est bien court, le temps des cerises,
Pendants de corail qu'on cueille en rêvant

Quand vous en serez au temps des cerises
Si vous avez peur des chagrins d'amour
Évitez les belles
Moi qui ne crains pas les belles cruelles
Je ne vivrai point sans souffrir un jour
Quand vous en serez au temps des cerises
Vous aurez aussi des peines d'amour

J'aimerai toujours le temps des cerises
C'est de ce temps-là que je garde au cœur
Une plaie ouverte
Et dame Fortune, en m'étant offerte,
Ne pourra jamais fermer ma douleur
J'aimerai toujours le temps des cerises
Et le souvenir que je garde au cœur

 

Pour consulter l'article sur le château de montaigu : Patrimoine (saintjeandupin.fr)